Quelles sont les différentes causes de chute capillaire ? (1/2)

Dernière mise à jour : 20 oct.



La perte de cheveux est un phénomène qui touche à la fois, les hommes et les femmes. Elle est à l’origine de nombreux complexes étant donné que les cheveux sont associés à la beauté, la séduction et parfois même, la puissance. On entend très souvent que les causes de perte de cheveux sont héréditaires et hormonales. Cela est certes vrai, cependant, il existe de nombreuses autres causes.

À travers cet article, nous mettons la lumière sur toutes ces causes.



L’hérédité et la génétique



La génétique est la cause de perte de cheveux la plus connue de tous. Celle-ci touche principalement les hommes. En effet, une étude britannique de 2017 portant sur plus de 52 000 hommes a montréque la génétique peut influencer la perte de cheveux.

De nombreuses autres études notamment celle réalisée par les scientifiques de l’université d’Édimbourg estiment que la calvitie est transmise par les parents à leurs enfants.


Des études plus approfondies ont montré que la calvitie est principalement un héritage maternel. En effet, le gène de la calvitie se loge sur le chromosome X transmis par la mère à sa progéniture. Cela aboutit la plupart du temps à une perte capillaire précoce.


Les hormones



Les hormones sont également l’une des causes pas du tout négligeables de perte de cheveux chez les

hommes et les femmes. Ce sont d’ailleurs les principales causes d’alopécie chez la gent masculine.

Une étude a démontré que 97% des cas d’alopécie relevés chez les hommes étaient androgéniques.

Cela signifie que la perte capillaire est principalement liée à la testostérone. Une surproduction de cette hormone fragilise les follicules pileux et provoque un vieillissement capillaire prématuré.

Un homme peut donc déjà être chauve à 20 ans, vu que c’est principalement à cet âge que la

testostérone est à son pic.


Chez les femmes, le facteur hormonal n’est également pas en reste puisqu’il représente près de 15 à 20% des cas de perte capillaire détectés.

Les déséquilibres hormonaux sont cette fois-ci associés aux hormones œstrogéniques et peuvent survenir à trois moments critiques : les menstruations, la grossesse et la ménopause.


Il est important de préciser que les œstrogènes sont normalement des hormones favorables à la pousse des cheveux.

Toutefois durant ces moments critiques de la vie d’une femme, cette hormone

chute drastiquement.

Ce qui fragilise les cheveux et entraine leur chute.



Le tabac



Le tabac ne présente pas des effets nocifs uniquement sur votre mental et votre peau. Il est

également très nuisible à la santé de vos cheveux. Fumer provoque un manque d'oxygénation et d'irrigation de la zone du cuir chevelu. Cela a pour conséquence, des cheveux qui poussent plus lentement. Ces derniers ternissent, deviennent cassants et malsains.


Il faut savoir que la fumée émise par la cigarette est remplie de composants toxiques qui étouffent et déshydratent les cheveux. Naturellement, ils se dessèchent et se fendent, leur donnant un aspect terne.

Ces explications peuvent surprendre, mais il faut savoir que pour la science, le tabac est aussi

violent que la chimiothérapie pour vos cheveux.


La chimiothérapie



La chimiothérapie est un traitement anti cancéreux qui détruit les cellules de l’organisme, qu’elles soient malades ou saines. En effet, dans le but d’éviter leur division et leur prolifération, l’organisme préfère ne prendre aucun risque. D’où l’élimination des cellules en bonne santé.

En quoi est-ce que ce traitement peut causer la chute des cheveux ?

Il faut savoir qu’il interfère avec le fonctionnement des follicules pileux en bloquant ce dernier. Cela provoque donc l’arrêt de la croissance des cheveux et bien évidemment, leurs cassures.


L’alimentation



Et oui! Ce que nous ingurgitons peut avoir une incidence positive ou négative sur notre état de santé...

Rendez-vous le samedi 22 octobre pour la suite de cet article ;)

325 vues0 commentaire